seez pano

Pelerinages

  FACEBOOK    Twitter DON

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

 VosQuestions
Vos Questions

 Camera

Contact

 Newsletter

Newsletter

 EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

 WebTV

Web-TV

 Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

L’église Notre Dame en raison de l’importance du pèlerinage sur les pas de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de ses parents, les bienheureux Louis et Zélie Martin (devenus saints en octobre 2015), est élevée au rang de basilique par le Pape Benoît XVI, en août 2009.
 
Basilique Notre Dame Alençon  
Prenons le temps de la découvrir .
Située au coeur de la ville d’Alençon, cette église - basilique étonne par la richesse du message de ses verrières, par l’harmonie de sa nef gothique ainsi que par la délicatesse de la décoration flamboyante de son porche.
Architecture
Une église romane, déjà dédiée à Notre-Dame en son Assomption, existait sur ce site au 12° siècle. Elle dépendait d’un prieuré fondé par l’abbaye de Lonlay. Devenue ensuite église paroissiale, elle fut agrandie. La construction de l’actuelle nef commence dès avant la guerre de Cent Ans. Délimitant les cinq travées, les puissantes piles fasciculées aux chapiteaux réduits témoignent de cette reconstruction du début du 15°siècle. Le chantier reprend vers 1470 avec l’achat du terrain pour implanter les actuels bas-côtés. Les travaux se poursuivent jusqu’au début du 16°siècle. A la base des fenêtres hautes, le triforium conserve une décoration gothique classique. Autour de 1500, au temps de la duchesse Marguerite de Lorraine, un nouveau maître d’œuvre, Jehan Lemoine, révolutionne le projet architectural. Il construit le porche de la Transfiguration et dote la nef de sa voûte en étoiles aux nervures richement décorées, épaulée à l’extérieur par des arcs-boutants à deux volées. Des chapelles prennent place entre les culées des arcs-boutants.
L’édifice dans le style gothique flamboyant, caractéristique en Normandie du Moyen-âge finissant, subit par la suite des transformations. Le portail est mutilé pendant les Guerres de Religion. En août 1744, la foudre s’abat sur le clocher de bois et l’incendie détruit le chœur et les transepts. L’ingénieur Perronet reconstruit entre I745 et 1762 cette partie de l’église et implante, à la croisée du transept, le clocher trapu.
Pendant la Révolution française, l’église est pillée et dévastée.
Au milieu du 19° siècle, elle menace ruine. Des campagnes de restauration se succèdent alors.
voute eglise ndame  
Les vitraux de la nef
 
Les onze verrières du 16° siècle sont des témoins incomparables de l’art des peintres- verriers de la Renaissance. Au cours des siècles, elles ont subi maintes restaurations qui nous ont permis de conserver ce patrimoine. Elles furent mises à l’abri pendant la 2° guerre mondiale.
NDPA La création 1
Dominant le buffet des grandes orgues (1540), l’Arbre de Jessé fut offert en 1511 par la confrérie Notre-Dame de l’Angevine qui regroupait les professions du cuir. Un cartouche, au bas de la fenêtre, présente la Nativité de la Vierge.
Les cinq verrières côté Nord illustrent des récits bibliques fondamentaux dans l’Histoire du Salut ; la Création, la Faute Originelle, le Sacrifice d’Abraham, le Passage de la Mer Rouge et le cycle de Moïse et le Serpent d’airain (1543).
Celles du Sud présentent des épisodes de la vie de Marie connus par les évangiles ou racontés dans la Légende Dorée : la Présentation de la Vierge au Temple, le mariage de la Vierge, la Vierge de Pitié, l’Annonciation et la Visitation, la Dormition et l’Assomption.
Il est possible de comprendre la disposition spatiale de chacun des thèmes en les associant d’une manière analogique : la présentation de Marie - nouvelle Eve, face à la présentation d’Eve â Adam, le mariage humain face au Mariage mystique. Au milieu de la nef, deux sacrifices se répondent ; le sacrifice, interdit par Dieu, de l’unique fils d’Abraham et le Sacrifice, consenti par Dieu, de son Fils Unique pour sauver les hommes. De même, la Loi symbolisée par Moïse est accomplie par la venue en notre chair de Jésus. Les vitres les plus proches du sanctuaire traitent d’une part de la mauvaise mort, celle à laquelle conduit inexorablement le péché, et la Bonne Mort, celle de Marie, qui a consacré sa vie à l’Amour de Dieu.
 Les vitraux des fenêtres basses
 
Lors des restaurations de l’église au 19° siècle, des vitraux historiés pour les fenêtres des chapelles furent inaugurés en 1884. Soufflés par les bombardements en 1944, ils furent remplacés entre 1986 et 1996 par des créations de Simone Flandrin, et de M. Courageux pour la chapelle du Sacré-Coeur.
La chapelle du baptistère conserve un vitrail historié de Louis Barillet rappelant le baptême en ce lieu, le 4janvier 1873, de Thérèse Martin, la future sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face, proclamée Docteur de l’Eglise en 1997, année du centenaire de sa mort.
 
Basilique N Dame Alençon aptême Ste Thèrése
 Les vitraux de l’arrière-choeur et du transept.
 
Autour du Couronnement de la Vierge, des figures de la bienheureuse Marguerite de Lorraine et de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, vitraux créés par l’atelier Barillet dans les années 1930. Le maître-verrier chartrain Michel Petit a imaginé un complément de vitrerie, dans le style du siècle.
 L’autel majeur
Avec ses colonnes et sa gloire, il a été offert au 18° siècle par l’intendant d’Alençon,après la reconstruction du chœur. A la même époque, on a installé les fonts baptismaux dans la première chapelle nord. Au-dessus de l’autel, la sculpture monumentale représente l’Assomption de Marie . Elle remplace une Vierge de Pitié détruite à la Révolution.
La chaire (1536)
Elle présente les particularités d’être une cuve en pierre sculptée, et d’être accessible par un escalier creusé dans un pilier. Le dosseret et l’abat-voix de bois sculpté sont aussi des témoins des aménagements liturgiques du 18e siècle.
Comme la plupart des vitraux des fenêtres hautes de la nef, elle fut réalisée à l’époque du gouvernement du duché par Marguerite de Navarre, soeur du roi de France François I°. Par son programme iconographique, cette chaire témoigne de la redécouverte évangélique de la Renaissance, à un moment de riches débats théologiques qui conduiront certains à la Réforme.
Le premier pan de la cuve fait allusion à la Sagesse de l’Ancien Testament figurée par une image du roi Salomon présentant un passage du livre des Proverbes.
Le deuxième pan représente la victoire du Christ sur le pêché et la mort : il est venu accomplir les Ecritures. Sur les deux autres pans, expriment le temps de l’Eglise avec une représentation de l’apôtre Jean à Patmos citant un passage de sa deuxième épître puis de saint Paul désignant un extrait de son épître aux Romains.
 DSCF1357
 
 
L'orgue (buffet du XVIeme)
 
Entièrement restauré et inauguré le 1er septembre 2016. Vidéo des discours officiels (maire, préfet) et bénédiction par Mgr Habert, et vidéo réalisée par la ville d'Alençon :

 

 
 
 A la basilique Notre-Dame d’Alençon, accueil des pèlerinages
Sur les pas de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de ses parents, les saints Louis et Zélie Martin, les pèlerins viennent se recueillir et prier devant le baptistère, lieu du Baptême, c’est à dire de l’entrée de Thérèse dans la vie de Dieu .Le Cierge Pascal et l’eau baptismale permettent de vivre un rite de conversion et de renouvellement de son propre baptême.
Ils peuvent aussi prier en présence des reliques de Thérèse et de ses parents, puis se diriger par le bas-côté nord vers le lieu de la célébration du mariage de Louis et Zélie la nuit du 12 au 13 juillet 1858 à minuit. La célébration a pu avoir lieu au maître autel ou à l’autel de la Vierge dans l’absidiole nord là où est présentée une exposition . Des couples déjà mariés ou se préparant au mariage pourront demander aux saints Martin de les accompagner sur leur route. 
 
La démarche peut se poursuivre dans l’arrière-choeur par une prière devant le Saint-Sacrement ou par la célébration de l’Eucharistie. On se souvient que Louis et Zélie aimaient venir alimenter leur amour à la messe quotidienne, confier leur famille, leurs relations et qu’ils nourrissaient leurs engagements sociaux dans l’adoration . Louis en particulier était un fidèle de l’Adoration nocturne. En ce lieu, la prière peut s’étendre à l’Eglise, appelée à devenir elle-même famille, et au monde…
En profitant des heures de permanences indiquée sur les panneaux d’affichage ou après en avoir convenu en s’adressant au presbytère, ceux qui le voudront profiteront enfin de ce pèlerinage sur les pas la famille Martin pour vivre un temps de dialogue et recevoir le sacrement du Pardon.
Un accueil des groupes à la basilique Notre Dame d’Alençon est assuré sur demande au Presbytère.
Pour tous renseignements et accompagnement :
 Presbytère Notre Dame, 27 rue du Bercail
 61 000 ALENCON _ tel. 02 33 26 20 89
Carte interactive
17
octobre

Pèlerinage diocésain Ligugé-Tours

Saint Martin, monachisme et Miséricorde, du 17 au 19 octobre. Voir rubrique pèlerinages.

19
octobre

Les rdv du Lac - Et si on coexistait ?

Film : un nouveau "vivre ensemble" initié par des jeunes depuis 2009. 15h30, église du Sacré-Coeur de Bagnoles.

21
octobre

Montligeon : Toussaint des enfants

Organisé par les soeurs de la Nouvelle Alliance. Voir ici.

22
octobre

Fête des 80 ans de l'ACE

La fête commence à 10h30 par des témoignages d’anciens de l’ACE suivi de jeux avec le pique-nique tiré des sacs le midi. À 14h 30 Mgr Habert préside la célébration eucharistique. La fête se termine par le partage du gâteau après que les enfants aient soufflé les bougies. Venez nombreux!

22
octobre

Stage d'orgue

Formation des organistes liturgiques du 22 au 26 octobre 2017 à Douvres-la-Délivrande.

23
octobre

Retraite spirituelle avec le Père Baziou.

À l’école de l’humanité de Jésus, par le Père Jean-Yves BAZIOU, au centre spirituel de la Miséricorde de Sées du lundi 23 octobre au samedi 28.