seez pano séez2023 final bleu

  FACEBOOK    YOUTBE logo mini DON

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

 VosQuestions
Vos Questions

 Camera

Contact

 Newsletter

Newsletter

 EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

 WebTV

Web-TV

 Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

Sous cette appellation, l’Eglise de France vénère les victimes des massacres révolutionnaires de septembre 1792 à Paris. Trois évêques, des prêtres, des religieux et quatre laïcs, aunombre total de 191, ont été béatifiés par le pape Pie XI le 17 octobre 1926. Quatorze d’entre eux appartiennent au diocèse de Séez, soit par leur origine, soit par leur ministère, soit pour ces deux raisons. Voici leurs noms :


Charles-Jérémie Béraud du Pérou, jésuite, né à Meursac (charente-maritime), le 17 novembre 1737 ;
il fut maitre de chœur au séminaire de Sées en 1779 et économe en 1782.
Pierre-Marie Guérin du Rocher, jésuite, né à Ste-Honorine-la-Guillaume le 1 er mars 1731.
Robert-François Guérin du Rocher, son frère, jésuite, né au Repas le 23 octobre 1736.
Jean-Louis Guyard de St Clair, né à Avenelles (Omméel) le 22 décembre 1734, ordonné à Sées.
François-Louis Hébert, eudiste, né à Crouttes le 14 septembre 1735. Il a été professeur au collège de Domfront en 1764. Confesseur du roi Louis XVI, il serait à l’origine du vœu de celui-ci au Sacré Cœur le vendredi 15 juin 1792.
Jacques de La Lande, né à la Forêt-Auvray le 8 mars 1733.
Jacques-Joseph Le Jardiner Deslandes, né à L’Aigle le 5 décembre 1750.
Jean Lemaitre, né à Beaumais, près de Falaise (ancien diocèse de Séez) le 11 octobre 1767. Il fit ses études dans le diocèse de Séez.
Jacques-Jean le Meunier, né à Mortagne le 30 mai1747. Il fut successivement vicaire à la Chapelle
Montligeon, à Bonsmoulins, à Dancé et à Notre Dame de Mortagne.
Louis Longuet, né à St Germain-Langot près de Falaise (ancien diocèse de Séez) le 24 février 1757 ; vicaire à Neauphe-sous-Essai.
Martin-François-Alexis Loublier, né à Ô près de Mortrée en octobre 1733. Il fut successivement professeur au collège d’Alençon et curé de Condé sur Sarthe.
René-Nicolas Poret, né à Mesnil-Touffray (actuel Barbery, aux portes de Caen) le 11 janvier 1731. Ordonné à Sées en 1756, il fut curé de Boitron pendant près de trente ans.
Pierre-Claude pottier, eudiste né au havre le 20 septembre 1743. Il a été professeur de théologie au séminaire de Sées de 1765 à 1768.
Charles-Victor Véret des Longchamps, né à Louvières-en-Auge le 17 juillet 1763, tonsuré à Sées. Il fut préfet du séminaire de Saint Nicolas-du-Chardonnet à Paris.


On peut associer à ces martyrs une vingtaine d’autres prêtres ou religieux du diocèse, victimes de la Révolution française. Quelques-uns ont péri avant la Terreur :

Gillaume de St martin (1741-1792) de la Courbe à Pont-Ecrépin le 18 aout (son frère Pierre-François sera massacré à la prison des Carmes le 3 septembre)
Louis-François-Charles de la Bénardière (1740-1792), à Bellême le 19 aout ;
Charles-Jean-Louis Valframbert (1764-1792), capucin à Alençon le 6 septembre ;

Jacques-guillaume Bessin (1730-1792, à L’Aigle le 9 septembre ;

Gabriel-pierre Lelièvre, prêtre du Saônois, à Gacé le 8 septembre
Marie-Gabriel Loiseau (1764-1792) de saint-Paterne, à Gacé le 8 septembre
Pierre-Étienne Martin du Piserot (1764-1792 de saint Denis sur Sarthon, à Gacé le 8 septembre
Pierre-René Martin du Piserot, son frère, (1755-1792), à Gacé le 8 septembre
Louis-André Gallery (1738-1792) de la Baroche-sous-Lucé, à Vimoutiers le 10 septembre.
Une dizaine encore vont mourir de Noel 1793 à septembre 1794 :
Jean-Baptiste-Thomas Lechevrel (1758-Noel 1793), de la Lande Patry, à Alençon,
Thomas Collin, d’Avrilly, fusillé à St Malo le 10 juin 1794,
François-Guillaume Lemaitre (1764-1794), à L’Aigle 10 aout 1794,
Jean-Antoine Bourret, frère convers trappiste à Soligny la trappe, en Ardèche le 8 avril 1794,
Jean-Jacques Calbris(1754-1794), clandestin à Neuilly le Bisson, à Alençon le 2 mai 1794,
Bonaventure Férey (1763-1794), constitutionnel rétracté, à Paris le 2 juin 1794,
Michel-léonard Sellos (1763-1794) de Rouperroux, à paris le 25 juillet 1794,
Jean-Louis André Riblier (1763-1794) de Chènesec (Chênedouit), à Caen le 11 aout 1794,
François-Armand de Saint-Aignan (1764-1794) de Coulmer, à Caen le 20 juillet 1794,
Jean Ballon (1773-1794) séminariste de la Selle –la-Forge, le 3 septembre 1794.

Carte interactive
1
février

Messe chaque jour en direct

Chaque jour, à 8h30 depuis l'ancien monastère des clarisses d'Alençon ici, ou à 8h00 depuis le sanctuaire ND de Montligeon ici.(11h00 le dimanche).

29
octobre

Curé de campagne : une expo à la Trappe !

Du 29 octobre au 31 décembre, une belle expo photos à aller découvrir à l'abbaye de la Trappe, et devinez qui est le curé en question ? :

1
décembre

Devenir artisans d’unité

Cours décentralisés de l'INSR, à la rotonde de Flers, avec le P. Michel Lemasson, les 10, les 1er et 8 décembre à 20h30 :

2
décembre

"Reste un peu", le film de Gad Elmaleh

Diffusions dans l'Orne ci-dessous :

4
décembre

MESSE du dimanche en direct vidéo

Messe chaque dimanche à 11h00 depuis la basilique d'Alençon ici, ou depuis la basilique ND de Montligeon ici, et à 8h30 depuis l'ancien monastère des clarisses à Alençon ici.

8
décembre

Merci Marie - 8 décembre - Mortagne au Perche

Le 8 décembre, fête de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie, on célèbre Marie choisie par Dieu pour accueillir Jésus. Car le 8 décembre Dieu vient accomplir sa promesse de ne jamais nous abandonner et de sauver l’humanité de la mort et du mal :